Foires aux questions Extincteur.net

Vous trouverez sur cette page des informations et des réponses aux différentes questions que vous pouvez vous poser concernant les caractéristiques des extincteurs et leurs législations.
Consultez le sommaire ci-dessous pour accéder rapidement à la section qui vous intéresse.

À Propos de ma commande

1. Savoir si ma commande a été confirmée ?
2. Combien de temps pour être livré ?
3. Où serais-je livré ?
4. Les modes de règlement à votre disposition ?
5. Du retard dans votre livraison ?

À Propos des extincteurs

1. Son fonctionnement ?
2. Différence entre pression auxiliaire et permanente?
3. Sa durée de vie ?
4. Vérification de votre appareil d'extinction ?
5. Combien de dispositifs selon la législation ?
6. Les différentes classes de feux ?
7. Quel extincteur pour quel feux ?
8. Bien choisir son extincteur ?
9. Appareil partiellement utilisé ?
10. Installation du dispositif ?
11. Extincteur pour une voiture ?
11. Extincteur pour un bateau ?

À propos de votre commande

1. Comment puis-je savoir si ma commande a été confirmée

Votre commande vous sera confirmée une fois votre règlement validé. Ce sera immédiat pour un règlement par CB, le traitement sera plus long en cas de paiement par chèque ou virement. Un e-mail de confirmation vous sera envoyé une fois la commande validée.

2. Combien de temps faut il compter pour la livraison ?

Nous expédions nos produits avec un transporteur, généralement à partir de la confirmation du règlement vous recevrez votre commande sous une semaine.

3. À quelle adresse serais-je livré ?

Vos produits seront livrés à l’adresse indiquée lors de la création de votre compte, vous avez la possibilité d'éditer une adresse de livraison différente de votre adresse de facturation.

4. Quels sont les modes de paiement ?

  • Carte Bancaire : Paiement sécurisé avec le système Cyber plus et "3D secure" avec confirmation par SMS.
  • Chèque : Ce mode de règlement prend plus de temps car nous encaissons le chèque avant de livrer.
  • Virement : Nous faisons partir la commande une fois le virement réceptionné.

5. En cas de retard de livraison, que dois-je faire ?

En cas de retard sur votre livraison, contactez nous, nous vous renseignerons sur l'état d'avancement de la livraison du ou des produit(s).

Extincteur à pression permanente

À propos des extincteurs

1. Comment ça fonctionne ?

C'est une cuve cylindrique sous pression qui contient un agent d'extinction. Le gaz de propulsion permet de chasser son contenu vers l'extérieur de la cuve lorsque l'on presse la gâchette

2. Différences entre un extincteur à pression auxiliaire et permanente ?

Il s'agit uniquement du type de pression exercée permettant l'expulsion de l'agent d'extinction. Elle est de type auxiliaire si le gaz se trouve dans une cartouche CO2 qu'il faut percutée pour mettre la cuve sous pression. Elle est de type permanente si la cuve est constamment sous pression, un manomètre permettra un contrôle visuel à tout moment.

3. Quelle est la durée de vie des extincteurs ?

La durée de vie d'un équipement de protection individuelle est environ d'une vingtaine d'années. Au bout de 10 ans ceux-ci doivent subir une révision complète et leurs charges doivent être remplacées.

4. Quand dois-je faire vérifier mon appareil ?

Votre extincteur devra être contrôlé tous les ans par une entreprise spécialisée et accréditée dans la vérification d'appareils d'extinction.
En cas de manquement à cette vérification sur vos appareils, ceux-ci ne seront pas en conformité avec les différentes normes de sécurité. Vous risquez donc de ne pas être totalement remboursé avec votre assurance en cas d'incendie.
Chaque vérification et sa date doit être clairement inscrite sur un autocollant visible. Le passage du technicien doit aussi être consigné dans votre registre de sécurité .

5. Pourquoi dois-je avoir un ou plusieurs extincteur(s) ?

Dans le code du travail, les articles R 4227.28 & R 4227.29 impose d'avoir au moins un extincteur portatif de 6 litres à eau pulvérisée et additifs pour une aire de 0 à 200 mètres carrés au plancher Un minimum d'un appareil par niveau est également exigé.

6. Quels sont les différents classes de feux ?

On dénombre en tout 6 types de feux que l'on peut distinguer en fonction de la substance d'où est issue le foyer de l'incendie.
Les classes A,B et C seront celles auxquelles vous avez le plus de chance d'être confronté. Nos outils de lutte combattent principalement ces 3 classes.
Il existe des classes qui concernent plus particulièrement le monde industriel, comme la classe D qui désigne tous les feux issus d'une combustion de métaux. Le groupe E n'existe plus, mais elle continue d'être utilisé pour nommer les incendies qui impliquent de l'électricité. La classe F va concerner les flammes qui viennent des différents auxiliaires de cuissons utilisant des graisses ou des huiles.

- La classe A:

Elle définit tous les feux que l'on dit secs c'est-à-dire qu'ils se sont déclarés sur des matériaux solides comme du carton, de la cellulose, bois, foin...
Ce n'est pas une combustion rapide, il peut y avoir ou non de puissantes flammes. Attention le contact de ces fumées seront extrêmement irritables pour les poumons.

La classe B:

Elle va regrouper tous les incendies ayant pour cause un liquide ayant la capacité de s'enflammer (alcool, goudrons, carburants...), on les appelle les feux gras. Les liquides ignifiables comme du carburant ou divers solvants. Ce type de combustion va dégager des gaz toxiques très nocifs qui pourront même être corrosifs. Les fumées des incendies de la classe B pourront même dans certains cas être explosives.

La classe C:

Elle contient les feux déclarés sur les différents gaz inflammables (butane, propane...). Les incendies dus à des gaz est le plus souvent précédé d'une violente explosion si les conditions mélange air/gaz sont présentes. La première action à mener pour éteindre ce feu sera de fermer le gaz pour stopper la fuite à l'origine de l'incendie.

Les classes D, E et F:

La classe D représente les feux sur des métaux le plus souvent du phosphore, magnésium... La limaille d'alu peut être inflammable sous cette forme. Pour son extinction il faut surtout pas utiliser de l'eau sous peine d'explosion ! Pour en venir à bout une poudre D est nécessaire sinon il faut tenter de l'étouffer avec du sable ou de la terre.
La classe E désignait les feux ayant pour cause un défaut électrique. Le CO2 sera le meilleur moyen d'en venir à bout, la poudre polyvalente également, mais elle causera des dégradations sur vos appareillages.
La classe F crée aux USA pour les incendies sur des graisses ou huiles, en France on les inclut de facto dans la classe B.

7. Les extincteurs et leur efficacité sur les types de feux ?

- Extincteur pulvérisée eau et additifs AB

L'eau va agir en aidant à refroidir le combustible. Les additifs quant à eux vont former un film imperméabilisé sur le matériaux et ainsi l'isoler de l'air ambiant. Cette action va donc contribuer à l'étouffement du brasier. L'eau et ses additifs vont pouvoir traiter les feux de type A et B (Solides et liquides). Attention à son utilisation les additifs peuvent être nocifs pour les utilisateurs et abrasifs pour les matières imprégnées.
Appareil extinction AB Eau & Additifs

- Extincteur CO2 (Dioxyde de Carbone)

Tout comme l'agent eau & additifs le gaz carbonique a deux actions. Il va en un instant baisser fortement la température du matériau en feu. Le CO2 va aussi permettre de souffler les flammes et donc de les éteindre. Les appareils d'extinction au CO2 sont principalement efficaces sur les petits feux de gaz. On peut aussi les utiliser sur un foyer d'incendie de solide ou liquide si ceux-ci viennent tout juste de se déclarer. Le dioxyde de carbone sera particulièrement redoutable sur les feux déclarés sur un compteur ou du matériel électrique. Cet agent a aussi la particularité d'être propre et non corrosif.
Outil d'extinction au CO2

- Extincteur poudre ABC

Il s'agit du dispositif contre l'incendie le plus polyvalent, il vous permettra de gérer les types de brasiers les plus habituels.
Il agît comme pour l'eau mêlée aux additifs, par étouffement des flammes avec un isolement du combustible . Cependant, il faut être extrêmement prudent avec ce genre d'appareil, car la poudre est très corrosive. Elle est dangereuse et peut blesser l'utilisateur en cas de contact sur la peau. Les particules de poudre ABC abîmeront par corrosion tout ce qu'elles touchent et s'insinuent partout.

Dispositif d'extinction à la poudre polyvalente ABC

8. Comment bien le choisir ?

Pour faire son choix, il faut faire l'inventaire des risques potentiels de vos locaux. Pour une salle de chaudière privilégié un poudre ABC polyvalent qui vous offrira une bonne protection. Un appareil d'extinction au dioxyde de carbone sera pour la protection d'une salle informatique, car le CO2 ne cause pas de dégâts. Quant à l'eau et additifs ce sont les plus courants il seront efficaces sur des feux de solide et liquide.

9. Puis-je continuer à utiliser un appareil déjà utilisé ou "percuté" ?

Si votre appareil a été utilisé seulement quelques secondes, ou si pour un appareil à pression auxiliaire la cartouche CO2 a été percutée. Il faudra le faire vérifier par un professionnel qui changera la charge d'agent d'extinction ou la cartouche sparklet. En effet le temps de fonctionnement d'un extincteur est limité, en cas de sinistre il faudra que celui-ci soit totalement opérationnel.

10. Les recommandations dans l'installation d'un extincteur ?

Celui-ci doit être facilement accessible et sans entraves, pour permettre de le saisir rapidement en cas de départ de feux. Vous pouvez aussi permettre de le repérer rapidement avec une signalétique incendie adaptée. Il est recommandé de surélever le dispositif pour qu'il soit plus facile à saisir surtout s'il est lourd.

11. Quel extincteur pour une voiture ?

Les extincteurs 1 ou 2 kg à poudre sont parfaits pour éteindre un feu qui se serait déclaré dans le moteur de votre véhicule. Leurs petites tailles permet de les glisser sous le siège dans votre habitacle pour y avoir accès rapidement

12. Quel extincteur pour un bateau ?

La législation impose à bord la présence d'un ou plusieurs équipement de sécurité en fonction de la taille du bateau et de la puissance du moteur.
Dans une embarcation de plaisance il fortement recommandé d'avoir un dispositif d'extinction à poudre et un appareil CO2. Une couverture anti-feu sera aussi très utile pour étouffer un départ de feu en occasionnant peu de dégâts.

Les 3 différents types d'extincteurs